L’histoire du verre

Le verre était connu déjà dans l’Antiquité.

Le verre a fait son apparition il y a près de 5000 ans en Mésopotamie, sous forme de perles et de bijoux, et les Egyptiens l’ont travaillé à des époques très anciennes (1500 av.J.C.). Sa production se diffuse ensuite dans le bassin méditerranéen. La première fenêtre connue provient de Pompeï. Les Romains utilisaient pour leurs vitrages un verre dont la composition était presque la même que celle du verre actuel.

Le procédé de soufflage

Le procédé de soufflage inventé au 1er siècle avant J.C. pour la fabrication des corps creux permet au verre de pénétrer dans l’habitat à partir du Moyen-Age. Dans la branche vitrage, la Verrerie de Saint-Just continue à produire des verres à l’ancienne selon cette technique.

Aux XVIIème et XVIIIème siècles, la production de verre s’industrialise.

Aux XVIIème et XVIIIème siècles, le verre voit son usage s’étendre sur les marchés du bâtiment et de la décoration intérieure. En 1688, la coulée du verre sur table, pour une production à grande échelle, est mise au point. D’abord mieux adaptée à la fabrication des miroirs, elle conduit progressivement à une production industrielle du verre plat.

Au XXème siècle, la fabrication du verre en continu.

A partir des années 1920, les procédés de laminage ou d’étirage en continu font progresser la fabrication du verre de façon spectaculaire. Après plusieurs décennies d’usage, ils sont remplacés, dans les années 1960, par le procédé float, utilisé aujourd’hui par tous les grands verriers. Celui-ci a aboli la distinction ancienne entre verre à vitres et glaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *