Fabrication du verre Float

Le four Float

1. La composition du mélange

Silice: 70 – 75%
Chaux: 8 – 12%
Magnésie: 0 – 5%
Soude: 9 – 15%
Alumine: 0,2 – 2%
Impuretés fer: 0,05 – 0,15%


2. Le four de fusion

Longueur: 50 mètres Largeur: 6 à 10 mètres. Après enfournement, le mélange porté à une température d’environ 1600°C se transforme en verre liquide très fluide. Après dégazage, la température du verre en fusion chute jusqu’à 1100°C (température de formage).

3. Le flottage du verre

A la sortie du four, le verre liquide se déverse sur un bain d’étain en fusion (1000°C). En raison de la différence de densité, il flotte sur l’étain. La modification de la vitesse d’étalement du verre sur le bain d’étain détermine l’épaisseur voulue (de 1,7 à 19mm).

4. L’étenderie

Le passage du verre dans un tunnel de refroidissement progressif permet de supprimer les contraintes internes rendant la découpe impossible.

5. L’équarri

Après refroidissement, le ruban de verre est contrôlé et coupé en plateaux de 20m2 (PLF). Il est ensuite lavé et stocké verticalement sur des chevalets. Largeur des plateaux: 3m à 3,21m Longueur: 6m ou moins.

6. Le contrôle qualité

Il permet de détecter les 3 types de défauts susceptibles d’apparaître pendant la fabrication du verre:

  • inclusions solides
  • inclusions gazeuses
  • défauts optiques

7. Les procédés de transformation

Le verre peut subir des transformations qui lui donnent des fonctions
thermiques, esthétiques, acoustiques, mécaniques, électriques…

Différents types de transformation sont pratiqués :

  • la modification des compositions pour la production de verres colorés, de verres spéciaux et des vitrocéramiques.
  • l’association avec d’autres matériaux qui rend possible la création de produits composites : les verres feuilletés (sécurité), les verres-résines (isolation acoustique), les verres-gel (antifeu) et les verres- verres (décoration).
  • la transformation des surfaces par des traitements comme le polissage ou le sablage pour la réalisation de verres utilisés dans l’aménagement intérieur et la décoration.
  • le dépôt de couches minces pour la fabrication de miroirs, de verre émaillé, de verres de contrôle solaire ou de verres permettant des économies d’énergie.
  • le renforcement mécanique par la trempe thermique ou chimique pour la fabrication de verres trempés de sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *